Promenades en moto commentées dans l'Hérault et autres départements

du Mont St Baudile à Arboras

Mont St Badile photo wikipediaPromenade automnale avec vue panoramique du haut du Mont St Baudile  et descente par la route magnifique qui conduit à Arboras.

Pour commencer, un tour d’horizon balayant une grande partie de l’Hérault, du massif du Carroux au pic St Loup avec vue sur la Méditerranée dans le lointain. Le bruit du vent n’a pas été rajouté à la vidéo… ça soufflait pas mal ce jour là.

Les deux reliefs à l’horizon sont le pic St Loup et la montagne de l’Hortus. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la plaine entre les deux n’est pas le résultat d’un effondrement mais de l’érosion de la voûte d’un plissement qui date de la formation des Pyrénées (il y a environs 40 millions d’années…)

Un petit coup d’œil sur la table d’orientation nous permet de mieux nous repérer (n’hésitez pas à agrandir la photo).

Vers le Nord, l’immensité du plateau de Larzac s’ouvre, peuplée d’agriculteurs courageux et de brebis, avec les Cévennes en arrière plan.

photo wikipedia

Un petit coup d’œil sur la machinerie et les antennes qui occupent le haut du Pic. C’est impressionnant et ça se voit de loin. Bardé de fils de fer barbelés et de clôtures électriques, portail d’accès blindé avec caméras, turbines de climatisation ronflantes, ça doit être un truc super secret, à quoi ça sert ?
Une petite visite à Wikipedia nous renseigne >>> : ce dispositif impressionnant est l’émetteur qui nous permet de recevoir, dans une grande partie du département, la télévision, la radio et la téléphonie mobile.

Un érable de Montpellier illumine la garrigue de ses feuilles d’or éphémères.

Nous prenons maintenant la route pittoresque qui descend vers le village d’Arboras.

La route sinueuse sur la droite de la photo conduit à St Privat.

Les feuilles des chênes n’ont pas encore pris leurs couleurs d’hiver. L’un des derniers contreforts du plateau avant de plonger dans la plaine se dresse : le rocher des Vierges. Son sommet, maintenant occupé par une chapelle, aurait été habité par deux sœurs de St Fulcran évêque de Lodève au Xème siècle. Les fidèles s’y rendent en pèlerinage au printemps et les marcheurs en toutes saisons pour admirer la paysage. On découvre la plaine de l’Hérault qui s’étend jusqu’à la mer.Le village d’Arboras avec son château du XVIIè siècle dont on aimerait bien connaître l’histoire…

Une petite balades dans les vignes vous tente ? Et voilà notre précieux pylône grâce auquel vous regardez peut être ce blog sur votre téléphone portable.

Ce blog est hébergé sur le même serveur que le site de l’atelier Maxime de Simone, créateur de bijoux en bronze et en argent.
atelier Maxime de Simone

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *